Lire Des Livres.fr » Victor Hugo » La Esmeralda » ACTE DEUXIÈME - SCENE PREMIERE.

ACTE DEUXIÈME - SCENE PREMIERE.

[La place de Grève. Le pilori. Quasimodo au pilori. Le peuple sur la place.]
       CHOEUR.
    -Il enlevait une fille !
    -Comment ! vraiment ?
    -Vous voyez comme on l'étrille
    En ce moment !
    -Entendez-vous, mes commères ?
    Quasimodo
    S'en vient chasser sur les terres
    De Cupido !
      UNE FEMME DU PEUPLE.
    Il passera dans ma rue
    Au retour du pilori,
    Et c'est Pierrat Torterue
    Qui va nous faire le cri.
       LE CRIEUR.
    De par le roi, que Dieu garde !
    L'homme qu'ici l'on regarde
    Sera mis, sous bonne garde,
    Pour une heure au pilori !
       CHOEUR.
      A bas ! à bas !
   Le bossu ! le sourd ! le borgne !
      Ce Barabbas !
   Je crois, mortdieu ! qu'il nous lorgne.
      A bas le sorcier !
      Il grimace, il rue !
      Il fait aboyer
      Les chiens dans la rue.
    -Corrigez bien ce bandit !
    -Doublez le fouet et l'amende !
       QUASIMODO.
    A boire !  
        CHOEUR.
  Qu'on le pende !
       QUASIMODO.
    A boire !
       CHOEUR.
       Sois maudit !
[Depuis quelques instants la Esmeralda s'est mêlée à la foule. Elle a observé Quasimodo avec surprise d'abord, puis avec pitié. Tout à coup, au milieu des cris du peuple, elle monte au pilori, détache une petite gourde de sa ceinture, et donne à boire à Quasimodo.]
       CHOEUR.
    Que fais-tu, belle fille ?
    Laisse Quasimodo !
    A Belzébuth qui grille
    On ne donne pas d'eau !
[Elle descend du pilori. Les archers détachent et emmènent Quasimodo.]
       CHOEUR.
    -Il enlevait une femme !
      -Qui ? ce butor ?
    -Mais c'est affreux ! c'est infâme !
      -C'est un peu fort !
    -Entendez-vous, mes commères ?
      Quasimodo
    Osait chasser sur les terres
      De Cupido !